PRESENTATION

mau guadarun 2014

Je suis Maurizio Scilla, « Mau » pour les amis, né à Biella en 1961, j’ai toujours aimé les montagnes, végétarien depuis trente ans, après plusieurs années de course sur route, quelques années d’escalade, je suis passé aux sentiers, débuts en 1995 à la légendaire » 6000D  » . De 2006 à 2013, j’ai fait partie du « Team Lafuma » où j’avais comme co-equipières  Karine Herry, Corinne Favre, Nathalie Mauclair et Virginie Govignon. Je partageais mon passions avec champions tels que Antoine Guillon, Jérôme Challier, Julien Jorro, Renaud Rouanet, Hervé Giraud-Sauveur; Pascal Blanc, Lionel Trivel, Damien Trivel, Patrick Bohard, François Faivre, Quentin Stephan, phénomènes du « trail running ». Pendant plusieurs années, j’ai couru principalement en France, où j’ai trouvé un cadre idéal et j’ai eu quelques satisfactions. Au cours des dernières années les courses en Italie sont augmentées et je suis arrivé à connaître de nombreux endroits jusqu’alors inconnu et de partager cette passion avec beaucoup d’amis.
J’ai été Team Manager du Team Lafuma Italia et j’ai fait partie de l ‘Alpstation Trail Team.
Maintenant je suis Team Manager du Spirito Trail Team, des compagnons exceptionels m’accompagnent dans cette aventure: Francesca Costa, Daniele Gaido, Francesco Rigodanza et Davide Grazielli !

Guadarun 2014

Guadarun 2014

tedofori

Jeux Olympiques Turin 2006

J’ai eu l’honneur d’être un des  porte-flambeaux aux Jeux Olympiques d’Hiver de Turin, ce moment était vraiment très touchant, j’ai pu le partager avec ma fille Arianna.

Je suis un membre de la rédaction de « Spirito Trail » le premier magazine entièrement dédié aux trail.

J’organise le Trail Monte Casto depuis le 2006 et j’organise avec mes copains Nico Valsesia et Marco Abba le Red Bull K3 et le Vialatteatrail.

« Quand j’ai decouverte le trail, j’ai compris immédiatement que ce aurait été le sport de ma vie, car il te donne un contact absolu avec la nature; pour moi les chemins ont un charme particulier car ils sont tracés seulement par le passage des générations de «Montagnards» qui  accompagnaient les animaux au pâturage. C’est suffisant mettre mes pieds sur le les matières premières du sentier (les roches, les racines, la terre) pour me sentir à l’aise immédiatement. En pratiquant le trail  j’ai toujours ressenti une impression de liberté, et le pousser au-delà de propres  limites qui le caractérise m’a donné plus de confiance et  tranquillité d’esprit même dans ma vie quotidienne. Pendant un ultra-trail ces aspects sont mis encore plus en évidence et on apprend aussi une leçon d’humilité: nous devons respecter la montagne, nous ne devons jamais oublier que nous sommes des invités. En plus les longues heures qu’on passe en solitude ont cimenté ma symbiose avec la nature et complété mon choix de vie végétarien. Et le trail au lieu de me rendre solitaire, il m’a fait rencontrer beaucoup de amants de la nature: je  peux  vraiment dire que j’ai découvert une vraie grande famille ».

arranca_supermarios mau_fuerte1 mau_eiger2014
myvideos